Le salaire de la peur chez Manor

Unia Transjurane dénonce le dumping salarial pratiqué par le grand magasin lors d'un inventaire de nuit.

Unia Transjurane dénonce le dumping salarial pratiqué par le grand magasin lors d’un inventaire de nuit. « Cela avait quelque chose d’irréel ». C’est en ces termes qu’une secrétaire syndicale d’Unia Transjurane a défini la scène qui s’est produite sous ses yeux. Une douzaine de bus, plus de 150 travailleurs faisant la file pour accéder...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !