Un appel lancé à libérer Bernard Rappaz

Le Grand Conseil valaisan devait se prononcer le 18 novembre sur la demande en grâce de Bernard Rappaz. Les députés valaisans ont été interpellés par 16 politiques et artistes genevois et vaudois dans une lettre ouverte « contre l’hypocrisie liée à la production de chanvre ». « Aujourd’hui, une hypocrisie existe par rapport au chanvre...

Le Grand Conseil valaisan devait se prononcer le 18 novembre sur la demande en grâce de Bernard Rappaz. Les députés valaisans ont été interpellés par 16 politiques et artistes genevois et vaudois dans une lettre ouverte « contre l’hypocrisie liée à la production de chanvre ». « Aujourd’hui, une hypocrisie existe par rapport au chanvre...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !