Les aides-soignantes en plein débrayage au HUG

Elles font grève pour exiger une réévaluation de leur statut, du fait de la pénibilité de leur travail.

Elles font grève pour exiger une réévaluation de leur statut, du fait de la pénibilité de leur travail. Les 1’200 aides-soignantes des Hôpitaux universitaires (HUG) ne sont pas contentes et l’ont fait savoir en débrayant cette semaine. Point de litige : le nouveau cahier des charges qui est entré en vigueur en 2009 accroît les...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !