A peine lancé, le chantier du CEVA pourrait être perturbé par des grèves

Le 15 novembre, lors de la cérémonie du premier coup de pioche du chantier du CEVA qui a eu lieu à la Praille, une vingtaine de syndicalistes ont déroulé une banderole menaçante : « Sans convention, pas de maçons : qui construira le CEVA ? » Par cette action, les syndicats genevois de la construction...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !

Le 15 novembre, lors de la cérémonie du premier coup de pioche du chantier du CEVA qui a eu lieu à la Praille, une vingtaine de syndicalistes ont déroulé une banderole menaçante : « Sans convention, pas de maçons : qui construira le CEVA ? » Par cette action, les syndicats genevois de la construction...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !