Un nouvel épisode de la guerre contre les salariés

Après avoir dénoncé la convention collective de travail (CCT), malgré la réalisation de confortables bénéfices, forcé les employés à signer de nouvelles conditions à la baisse, sous peine de renvoi, refusé de négocier depuis le début de la grève le 14 septembre, la direction de Gate Gourmet n’hésite plus maintenant à licencier avec effet immédiat...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !

Après avoir dénoncé la convention collective de travail (CCT), malgré la réalisation de confortables bénéfices, forcé les employés à signer de nouvelles conditions à la baisse, sous peine de renvoi, refusé de négocier depuis le début de la grève le 14 septembre, la direction de Gate Gourmet n’hésite plus maintenant à licencier avec effet immédiat...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !