Quand l’appartenance au POP conduisait au licenciement

HISTOIRE • Décédé récemment, Ernest de Kaenel était l’un des premiers adhérents du POP vaudois, mais aussi l’une des victimes du maccarthysme helvétique.

Décédé récemment, Ernest de Kaenel était l’un des premiers adhérents du POP vaudois, mais aussi l’une des victimes du maccarthysme helvétique. « Ce fut une profonde injustice. » Rencontré en 2009, Ernest de Kaenel se souvenait avec précision de cette journée de septembre 1950. Employé au guichet à la poste de Lausanne, il est convoqué...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !