Le silence de Dieu, le chant de Levinas

Musique• Bouleversante d’intensité dramatique, la Passion selon St Marc créée à Lausanne, Genève et Fribourg, ne laisse pas indemne l’auditeur subjugué.

Ecrire une passion après Auschwitz, est-ce possible? Les récits des évangiles se veulent porteurs d’espoirs – Jésus est mort en vue de la rédemption et de la résurrection -, mais ont conduit à 2000 ans d’antisémitisme et de persécutions; le drame de la Shoah, c’est la désespérance totale «sans deuxième ciel» (Paul Celan), l’irréparable, l’impardonnable...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !
Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page