Trois ans de prison pour être sorti d’une commune?

Asile• Alors que la Constitution fédérale garantit la liberté de mouvement, ce droit fondamental est toujours plus limité pour les personnes dont le statut est instable ou irrégulier.

«Tout être humain a droit à la liberté personnelle, notamment à l’intégrité physique et psychique et à la liberté de mouvement», affirme l’article 10, alinéa 2, de la Constitution fédérale. La liberté de mouvement figure au chapitre des droits fondamentaux, ce qui signifie qu’elle devrait – en théorie – être valable pour tout le monde....
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !
Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page