Rentes aux crimes

La chronique Renart • Il n’y a pas que Baudet à traquer la retraite, les militaires aussi.

Il n’y a pas que Baudet à traquer la retraite, les militaires aussi. Et parmi eux, 2’000 anciens nazis répartis dans toute l’Europe. Parce que, y compris pour un SS, on vit mieux avec sa retraite en France (ou en Pologne) qu’en Germanie. Comme quoi: même fanatique, le patriotisme s’arrête aux frontières de la pension....
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !