Portraits décalés de réalités oubliées

Photographie • Depuis un demi-siècle, les Rencontres d’Arles prennent le pouls du médium par le biais de myriades d’explorations. De portraits iconiques de Nord-Coréens dûs à Stéphan Gladieu à ceux signés Pieter Hugo, infuse une diffuse étrangeté.

Déjeuner familial sur l’herbe du parc Mansadue à Pyongyang, une image rare témoignant de notre humanité commune, par-delà les préjugés. (S.Gladieu)
Comme une histoire pas encore écrite ou une image non révélée, l’œil découvre devant le squelette d’un dinosaure trônant dans le hall du Musée d’histoire naturelle de Pyongyang, un jeune couple et leur enfant posant hiératiques et interdits. Au pied de la Tour du Juche, célébrant l’idéologie autocratique justificatrice du pouvoir absolu de Kim II-Sung,...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !