La question kurde est une question d’égalité et de liberté

Courrier des lecteurs • Représentant suisse du Parti communiste de Turquie, Ali Uregen estime que les politiques nationalistes et ethniques font le jeu des classes des riches turcs et kurdes.

Le principal problème en Turquie est l’existence des patrons d’une part et des travailleurs d’autre part; la classe capitaliste d’un côté, les ouvriers de l’autre; les riches d’un côté et les pauvres de l’autre. C’est aussi la question principale du monde. Au cœur de toutes sortes de tyrannies, d’injustices, de coups d’Etat, de guerres, de...
Pour accéder à ce contenu, vous pouvez vous abonner ou payer 3 CHF pour accéder à l'ensemble du site pour une journée !
Si vous avez déjà un abonnement qui inclut l'accès en ligne, merci de vous connecter !