Un Shakespeare forain et burlesque

L’Anglais Dan Jemmett croise music-hall, stand-up et comique décalé. Pour déterrer les vestiges d’un théâtre populaire dans “Je suis invisible!” d’après “Le Songe d’une nuit d’été”. Tout en laissant dans l’ombre la mélancolie et la mort s’opposant à la gaieté.