Un chant d’amour, de rejet et d’ombres

Cinéma • La cinéaste marocaine Assebad Benomar signe, avec «Le Clair-obscur», l’un des beaux plus portraits de l’adolescence qui soit. Kamla Abou Zekri évoque quant à elle la place du corps féminin dans la société égyptienne. Deux films à découvrir au festival du film oriental de Genève.

Dérive poétique et mortelle

CINÉMA • Cinéaste inclassable, F.J. Ossang convoque au détour de « 9 Doigts » le film noir et le fantastique du cinéma muet. Pour un énigmatique périple océanique sans retour à bord d’un cargo de nuit.