La haine du c…

la chronique féministe • C’est le titre d’un chapitre de Ainsi soit-elle de Benoîte Groult, paru en 1975, livre que toutes les femmes (et tous les hommes) devraient avoir lu ou lire, avec Le Deuxième Sexe de Simone de Beauvoir (1949). Pour permettre aux femmes de comprendre leur situation et d’où vient la misogynie; aux hommes d’appréhender le sexisme et de le combattre, afin que les relations entre les femmes et les hommes deviennent égalitaires et harmonieuses.

Le «polar» de Julien Sansonnens croque le monde politique et celui des médias

Le roman commence comme un thriller, avec une scène d’enlèvement et de viol assez glauque, hard, où d’aucuns verront une certaine complaisance de l’auteur. La victime est une étudiante d’origine algérienne, Yasmina Feghoul. Ce qui va poser le problème bien actuel de l’anti-islamisme. Puis nous voilà plongés dans un univers tout différent: celui du monde...

Quand l’identité a un sens progressiste, de la musique aux partis politiques

La chronique de Jean-Marie Meilland • Peut-on être à la foi nationaliste et progressiste? A l’heure de la mondialisation néolibérale, il existe des projets nationaux progressistes qui défendent le droit à vivre dans son pays en préservant sa culture propre et en contrôlant démocratiquement ses richesses: est-ce une idée de droite? Etre attaché à une identité collective, en étant fier des éléments culturels caractéristiques de sa communauté, ne signifie aucunement qu’on méprise et qu’on rejette les autres sociétés: au contraire, plus on a confiance dans son identité collective, plus on est ouvert au dialogue et aux échanges avec les autres...